Le ska est né dans les années 60 en Jamaïque. Cette musique jouée à contretemps nous vient du Rythme & Blues et du Calypso. Très vite, elle connut un essor dans toute la Jamaïque. C’est ainsi que de nombreux groupes et labels se formèrent. Pour les groupes, le plus connu fut “les Skatalites” et pour les labels, comment ne pas citer “Coxone” et “Studio1”.

 

Dans les années 70, c’est le Rocksteady qui apparaît avec un tempo plus lent et des voix plus présentes. On découvrait à cette époque : “The Maytals”, “The Ethiopans” ainsi que “Desmond Dekker” et “John Holt”.

 

Le Ska et le Rocksteady arrivèrent en Angleterre en 1969 avec les labels “Trojan” et “Island”. Pendant que la majeure partie de l’Angleterre se trémoussait sur les “Beattles”, la jeunesse banlieusarde isolée, composée de “Rude Boys” Jamaïcains et de “Skinheads”, écoutait du Ska et du Rocksteady dans les cages d’escaliers de leurs immeubles.

 

Le “raz de marée” fit le tour du monde, particulièrement avec Robert “Bob” Marley, poussé par la machine “Island”.Et comme une vague n’arrive jamais seule, en 1979, ce fut le “2TONE” qui engloutit les “Charts” avec “Gangsters”, “On my radio”, Too much pressure” et “One step Beyond”, qui n’est ni plus ni moins qu’une reprise de “Prince Buster” de 1964.

 

 

 

La fin des années 80 fut marquée par l’arrivée du “Ska Revival” avec une scène Allemande très prolifique et des groupes de légende comme “No Sports”, “The Busters”, “Skaos”,…

 

Dans les années 90, le Ska s’est mondialisé. On trouve des groupes de Ska dans toute l’Europe mais aussi au Japon, en Russie, en Yougoslavie et au Venezuela.

 

Aujourd’hui, le Ska se mange à toutes les sauces : Roots, Rocksteady, Reggae, Ragga, Dub, Soul, Rock, Punk, Hard-core, Jazz, musique traditionnelle. Le ska est partout dans notre vie quotidienne, de nombreux artistes de variété font du ska : Kazero, Lavillier, Zebda, Sinsemilia, No Doubt,… On peut aussi croiser ce rythme saccadé dans les génériques TV : Inspecteur La Bavure, La Boom, Parker Lewis, Flubber,… et dans la pub : Canigou, Miko, Ronron, Société Générale (pour la coupe du monde de rugby), Levi’s, Gervais,… Pour conclure, on peut dire qu’il y en a pour tous les goûts. La 3ème explosion ska aurait tendance à aller vers un ska plus festif, plein de bonne humeur et qui réunirait les gens. Enfin, espérons-le.